Sophie Reine a suivi plusieurs stages sur le travail de l’acteur au théâtre.

A Paris, dans le cadre de ses études, elle rédige un mémoire sur l’oeuvre d’Oskar Schlemmer au Bauhaus.

En 2000, elle arrive à Toulouse et réalise diverses expériences au sein du collectif d’artistes Mix’art Myrys.
C’est là que naît MHOZ, groupe d’acteurs et de techniciens.
Ensemble, ils mènent des recherches qui aboutissent à un spectacle de science-fiction. Sur scène, les mouvements de six acteurs créent des sons électroniques au moyen de capteurs placés sur leurs corps.
Ce spectacle est aussi l’occasion de construire des structures et des volumes pour le décor.

C’est là qu’elle commence à s’intéresser au carton, matériau de construction solide, léger, maniable, écologique.
Elle découvre le travail de l’architecte Shigeru Ban et commence une formation en menuiserie carton.

Après quelques recherches autour du carton et de la lumière, elle imagine ses premiers luminaires en carton, fabrique des meubles.
Elle décide alors de s’intéresser au théâtre du quotidien : la maison et se lance dans l’artisanat.

Dans l’idée d’inscrire à nouveau un jour son travail dans des projets collectifs, elle garde MHOZ pour nommer son activité.