Structures en carton tissées de fils, de laine, de tissu,
armatures habillées de dentelle, de perles;
ici le carton se pare de fantaisie.


De loin, la composition joue sur des assemblages de couleurs et de matières,
les détails se révèlent de près.


L’objet nocturne est différent de celui qui apparaît de jour;
la lumière transforme les matières, éclaire l’objet lui-même.



Le tissage du carton est très délicat, le fil passe dans le trou des cannelures de papier, à intervalles réguliers. Le geste doit être lent et précis pour ne rien déchirer.

L’inspiration pour chaque pièce vient de l’humeur du moment, de la saison, d’un souvenir…
Puis vient le choix des matières, le travail de composition, la confection…
cela peut prendre des jours et des jours.